manifeste | FR

personne n'est clandestin

“Vous qui êtes appelés migrants illégaux, devez savoir qu’aucun humain est illégal. Ces deux termes sont par essence contradictoires. Les êtres humains peuvent être beaux ou moins beaux, ils peuvent être minces ou gros, ils peuvent avoir raison ou tort, mais illégaux ? Comment un être humain peut-il être illégal ? “
(Elie Wiesel)

Les migrants et les réfugiés ne sont pas les bienvenus en Europe. Après une longue période pendant laquelleil était pratiquement impossible pour eux de fuir leur propre pays, d’entrer dans un autre pays ou de s’y installer de façon légale, traverser des frontières nationales ne peut se faire maintenant que de manière illégale et au péril de leur vie…. Deviennent illégaux ceux qui restent sur le territoire bien que leur présence ne soit plus légalement autorisée, permise ou tolérée. Les possibilités restantes pour entrer et rester sont de plus en plus limitées.  De ce fait, un nombre croissant de personne sont forcées de demeurer dans l’illégalité.

Les frontières ne séparent pas seulement les territoires, elles séparent les êtres humains. Les frontières traversent tout : les agences de sécurité sociale aussi bien que les gares, les centres villes aussi bien que les pays. Les frontières sont présentes à chaque endroit où des personnes ont peur qu’on leur demande leur papier.

Vivre dans l’insécurité, dans l’illégalité ou dans un statut de privation de droit entraîne une peur permanentede la dénonciation et du chantage car être découvert entraine des sanctions, le déclanchement des procédures d’expulsion ou même des expulsions immédiates. Cela place ces individus dans une position de vulnérabilité et d’incapacité juridique envers les institutions, les employeurs et les propriétaires, mais entraine aussi des cas de maladies, d’accidents ou d’agressions. De plus, cela implique également une crainte des conflits sociaux. Les enfants ne peuvent pas aller à l’école ou à la garderie, les jeunes ne peuvent pas suivre de formation. Par conséquent, celaveut dire êtreconstammenten étatd’alerte.

Pour lutter contre le racisme, il devient de plus en plus important de soutenir politiquement et concrètement les migrants dans leur combat pour obtenir un statut légal et avant tout des droits.

Chacun a le droit de décider de l’endroit et de la façon dont il veut vivre. La politique de régulation migratoire et le refus systématique des droits aux immigrés s’opposent à l’exigence d’égalité sociale, juridique et politique, à l’exigence du respect des droits de chacun humain indépendamment de leur origine et de leur situation administrative.

C’est pour cela que nous appelons à soutenir les migrants lors de leur entrée et de leur séjour dans un pays. Nous appelons à aider les migrant à trouver un travail et à obtenir des papiers. Nous appelons à la garantie de leurprise en charge médicale, de leur accès à l’école, à l’éducation, à un logement ainsi que de la satisfaction de leurs besoins matériels élémentaires

Parce que personne n’est illégal.

Kassel 1997  |  documentaX

Advertisements